Le mag

Vendanges 2021

Traditionnellement, les vendanges débutent à la fin du mois d’août ou courant septembre selon la maturité du raisin, et durent en général trois semaines.  La date n’est pas choisie au hasard, elle est le fruit d’une méthodologie éprouvée créée en 1956 qui permet de déterminer le meilleur moment pour débuter la récolte. Avec une certaine flexibilité tout de même, chaque vigneron restant maître de son calendrier.  En 2020, les vendanges ont été les plus précoces de l’histoire de la Champagne, dans certains secteurs elles ont même commencé dès le 17 août, une année exceptionnelle en quantité et en qualité. Souhaitons à tous pour 2021 une aussi belle récolte !

S’appuyer
sur le réseau de maturation

La belle histoire serait de croire que la vendange se fait à l’intuition, mais il n’en est rien. Le choix de la date de la cueillette est déterminé par le « réseau matu » créé en 1956 : sur plus de 600 parcelles témoins, des grappes sont prélevées deux fois par semaine et soigneusement étudiées. Le poids, la richesse en sucre, l’acidité, le pourcentage de véraison (maturation) et de pourriture grise (un champignon nocif) sont passés au crible. Ce système de surveillance permet de fixer une date de début de vendange par cépage et par cru. C’est évidemment le récoltant qui arbitre au final, mais le réseau est un formidable indicateur qui permet d’éviter une cueillette trop précoce ou trop tardive.

2021,
année plus tardive ?

En Champagne, les vendanges se suivent mais ne se ressemblent pas. Un vieil adage champenois dit « année en 1, année de rien ! », espérons le faire mentir. Le Comité Champagne rappelle la date moyenne du débourrement (épanouissement des bourgeons) autour du 8-9 avril pour le chardonnay, et autour du 12 -14 avril pour le Pinot Noir et le Meunier, suivi d’une floraison pour le 9 juin. La récolte se fera donc mi-septembre, une récolte un peu plus tardive que l’année dernière.

Cueillette
à la main uniquement

La vendange est une période particulièrement excitante qui vient conclure une année de travail, un peu comme le bouquet final d’un feu d’artifice. Ce sont près de 120 000 personnes – on les appelle les Hordons – qui vont participer à la récolte des raisins pendant trois semaines. Les grappes de raisin doivent être cueillies entières et intactes, d’où l’obligation de les récolter à la main uniquement, une contrainte (mais aussi un luxe !) qui date du XVIIIème siècle. Les grappes sont ensuite placées dans des caisses spéciales pour éviter la maturation, puis transportées jusqu’au pressoir qui se trouve à proximité du vignoble. L’aventure est lancée, en février ou mars on procèdera à la dégustation des vins clairs : le champagne avant la prise de mousse. La production est goûtée, évaluée et scrutée par le Chef de caves et ses équipes qui se font un premier avis sur la récolte passée et le potentiel qu’elle recèle. Peut-être un millésime à la clé ?

Ces articles peuvent vous interesser

Culture

Les équipes prennent la parole : l’œnotourisme

Elles travaillent de concert sur la partie œnotourisme et événementiel du Domaine Canard-Duchêne. Florence Giron (Responsable Visite & Réception) et Naïs Guyot (Assistante…

Culture

Sabrer ou sabler le champagne ?

Étonnement, ces deux termes à la consonance assez proche n’ont pas la même signification. Si le sabrage fait référence à un rituel empreint…

Fermer

* Champs obligatoires

Veuillez remplir les champs obligatoires*

Votre message a bien été envoyé. Les demandes de réservation ainsi que l’accusé réception ne sont pas une confirmation de réservation. Vous recevrez un mail de confirmation avec la date et l’heure de votre visite dès que nous aurons pris connaissance de votre demande. D’avance merci.

Connaissez-vous
LE CLUB

Pour les amoureux
de Champagne

Devenir membre
Pour visiter notre site, vous devez être en âge de consommer de l’alcool selon votre pays de résidence. À défaut de réglementation, vous devez être âgé d’au moins 21 ans.
En entrant sur notre site, vous confirmez respecter cette obligation et acceptez ses conditions d’utilisation.
Je confirme
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération